Délices à la carte

Délices à la carte

Gastronomie | Publié le 15 avril 2012

Trois représentants de GUIDE CROISIÈRE ont goûté à pratiquement tous les plats du restaurant italien haut de gamme L’Obelisco du MSC Poesia.

Ce soir, nous nous offrons le summum de la cuisine italienne à bord du MSC Poesia. Nous avons réservé l’une des huit tables du restaurant L’Obelisco, situé tout à l’arrière du 13e pont du navire. Intégré au restaurant-buffet le jour, l’endroit se transforme comme par magie en soirée. L’endroit devient en effet une zone fort romantique, sous l’effet d’un éclairage tamisé qui met en valeur la luminosité extérieure traversant les hublots panoramiques sur toute la largeur du navire.

Disposées tout au long de ces hublots, les tables ont été préparées avec soin par deux serveurs aguerris, qui seront à la fois affables et discrets tout au long de la soirée. Ils seront épaulés par le sommelier du MSC Poesia, Luigi di Fiore, un passionné de 71 ans aux connaissances viticoles encyclopédiques. C’est à trois qu’ils lèveront en diapason les cloches recouvrant chaque assiette.

La carte du restaurant L’Obelisco n’est pas longue, mais elle impressionne par son contenu alléchant (moyennant 20$ par personne seulement). Nous avons à choisir parmi quatre entrées (nos coeurs balancent entre le trio de la mer et la soupe à l’oignon). Puis, parmi un risotto ou trois pâtes (tagliolini à la sauce au homard, ravioli au poisson ou paccheri del tattore). Ensuite, parmi cinq plats principaux (tournedos de boeuf, carré d’agneau, escalopes de veau au citron, filet de turbot ou soupe aux poissons et fruits de mer).

Deux heures de pur bonheur gastronomique plus tard, le serveur revient avec une nouvelle carte – pour l’ultime délice, sucré cette fois. Nous avons le choix entre trois desserts : mousseline à la pistache, à la noix de coco et aux amandes. Ou trio de gâteaux de fromage. Ou encore, tartelette au chocolat avec sauce vanille. Ce dernier plat requiert toutefois 40 minutes de préparation, délai dont on nous informe juste au moment de commander nos desserts. Nous n’avons pas la force d’attendre aussi longtemps pour notre dernier élan de gourmandise.

Ayant chacun commandé des plats différents, c’est donc pas moins de 15 plats qui ont ainsi défilé à notre table au cours de ces heures succulentes et inoubliables. Verdict de notre trio de dégusation? Nos plats préférés ont été les suivants : Petto di faraona croccante (Volaille farcie au foie gras sur un lit de salade avec herbes aromatiques et vinaigrette d’ananas). Aussi, le paccheri del fattore (pâtes avec Guanciale, oignons rouges et copeaux de fromage parmesan). De même que le carré di agnello in crosta di pistacchi (carré d’agneau avec pistache en croûte, poivre vert, pommes de terre en purée et sauce aigre à la cerise noire). Sans oublier le dessert baptisé Goloso (mousseline à la pistache, noix de coco et amandes).

Nullement désarçonné par cette si grande variété de plats, le sommelier nous a conseillé sans hésitation un Castellare di Castelllina Chianti Classico 2009 parce qu’il se marie à merveille autant avec le poisson qu’avec la viande. Sa recommandation a fait l’unanimité parmi notre trio de novices, même chez celle qui ne jure d’ordinaire que par le vin blanc.

Ce repas mémorable s’est terminé par une exquise surprise, un verre de mousseux – italien comme de raison.

Nous joindre


Les champs marqués d'un astérisque (*) doivent être obligatoirement remplis.