Au pays du sable rose

Au pays du sable rose

Destinations | Publié le 15 janvier 2012

PASSER TROIS OU QUATRE JOURS DE SUITE AUX BERMUDES, VOILÀ CE QUE PROPOSENT PLUSIEURS COMPAGNIES DE CROISIÈRE.

Les Bermudes sont un endroit magnifique à visiter, mais le coût de la vie – tout particulièrement les hôtels – est plutôt dispendieux. La croisière s’avère une formule plus abordable et aussi intéressante, car les navires y demeurent jusqu’à quatre jours et trois nuits consécutives. Cela donne amplement le temps de découvrir les multiples beautés de cette minuscule île que l’on peut parcourir d’un bout à l’autre en quelques heures en scooter (aucune voiture ne pouvant être réservée par les touristes). Malheureusement, la saison des croisières y est très courte, allant de début avril à la mi-octobre seulement.

Durant longtemps, Norwegian Cruise Line et Royal Caribbean Cruises ont été les deux grandes compagnies de croisière présentes aux Bermudes. La concurrence est désormais plus forte, avec l’arrivée en 2010 du Veendam (55 500 tonnes) de Holland America Line. Cette compagnie se démarque doublement des autres aux Bermudes. D’abord en proposant un séjour de presque quatre jours et trois nuits (soit presque une journée et une nuit de plus). Ensuite, en offrant une escale au coeur même de Hamilton, la capitale. Pas besoin alors de prendre le ferry durant une demi heure, il suffit de débarquer du navire et nous voilà immédiatement dans la rue principale de Hamilton. Précisons que le Veendam part et revient au port de Manhattan à New York.

Celebrity Cruises a aussi fait en 2010 un retour aux Bermudes, avec le Summit (91 000 tonnes) qui, au départ du port de Bayonne, dans le New Jersey, propose des croisières de sept nuits, avec un arrêt de trois jours à King’s Wharf, le troisième port de débarquement que comptent les Bermudes.

Pour leur part, Norwegian Cruise Line et Royal Caribbean Cruises envoient chacun deux navires. Le Norwegian Dawn (92 000 tonnes), au départ de Boston, et le Norwegian Star (92 000 tonnes), au départ de New York. Ces deux navires passent chacun trois nuits à King’s Wharf, ville historique située à l’extrémité est de l’île. L’Explorer of the Seas (138 000 tonnes), au départ de Bayonne, au New Jersey, et l’Enchantment of the Seas (80 000 tonnes), au départ de Baltimore, offrent pour leur part des croisières de cinq, six, sept ou huit nuits, avec escale d’une ou de deux nuits, également à King’s Wharf, plus des escales à Boston et Newport dans le cas de la croisière de huit nuits.

Un nouveau venu de taille : Carnival Cruise Lines s’est aussi mis de la partie en proposant maintenant chaque année quelques croisières de sept nuits à bord du Carnival Pride (88 500 tonnes) au départ de Baltimore.

Malgré sa petite superficie, les Bermudes sont un pays riche en découvertes. Situées dans l’océan Atlantique, à la hauteur de la Caroline du Sud, les Bermudes sont un archipel regroupant une multitude d’îles reliées entre elles par une ribambelle de ponts, dont le Somerset Bridge qui est le plus petit pont-levis au monde.

Voici des excursions recommandées par la rédaction de GUIDE CROISIÈRE que l’on peut faire dans et à proximité des trois ports de débarquement que comptent les Bermudes. Précisons que les amateurs de golf seront comblés dans cette île résolument britannique où le bermuda est encore porté par maints représentants de la gent masculine locale.

King’s Wharf. Il s’agit du port de débarquement fréquenté par la grande majorité des compagnies de croisière. À King’s Wharf même, on peut se prélasser sur une petite plage aménagée à quelques minutes à pied seulement du port de débarquement. Parmi les sites d’intérêt, le Clocktower Shopping Mall abrite plus d’une vingtaine de boutiques de souvenirs locaux. Dans d’autres édifices historiques environnants, on peut acheter des poteries, déguster les gâteaux de la Bermuda Rum Cake Company, assister à la création des produits de la Dockyard Glassworksou à une représentation du Neptune Cinema. Ou encore, visiter le Maritime Museum ou le Craft Market. Les plus jeunes iront batifoler en compagnie des dauphins au Dolphin Quest Bermuda.

Comme les Bermudes sont un pays très sécuritaire, on peut se déplacer par ses propres moyens. Par exemple, de King’s Wharf, on peut prendre un ferry jusqu’à Hamilton, la capitale, un trajet d’une vingtaine de minutes. Cette fort charmante et paisible ville se visite fort bien à pied ou en calèche en quelques heures. Puis, on peut prendre l’autobus pour se rendre dans la zone des plages, un autre trajet d’une vingtaine de minutes. Parmi les plages les plus intéressantes, mentionnons celles de Elbow Beach, de Warwick Long Bay et de Horseshoe Bay. Le sable y est vraiment rose, tout comme nombre de demeures, l’hôtel le plus luxueux de l’île et même les autobus publics, dont le réseau est fort bien organisé, fiable et ponctuel.

De la capitale, vous pouvez ainsi rayonner à travers toute l’île pour découvrir l’un ou l’autre des attraits suivants : The Crystal & Fantasy Caves, deux grottes abritant des stalagmites et stalactiques mis en valeur par un ingénieux système d’éclairage, The Bermuda Aquarium, Museum & Zoo, The Bermuda Underwater Explorations Institute ou The Botanical Gardens.

À Saint-Georges, un seul navire – le Veendam– y fait parfois escale. Toujours de King’s Wharf ou à partir de Hamilton, on peut se rendre par ferry à Saint-Georges, un village situé à l’autre extrémité de l’île, un trajet de quarante à soixante minutes. Depuis l’an 2000, Saint-Georges est désigné comme un site du patrimoine mondial de l’UNESCO du fait qu’il s’agit de la cinquième ville britannique la plus ancienne du Nouveau Monde. Là aussi, cette ville se visite aisément à pied. C’est là, niché dans une demeure typique, que se trouve la Bermuda Perfumery qui propose un éventail original de fragrances.

Non loin de Saint-Georges, en quelques minutes en bus, se trouve Tobacco Bay où l’on peut se baigner, faire du snorkeling ou déguster des plats locaux, ainsi que l’imposant fort Sainte-Catherine, reliquat d’une époque révolue. Un peu plus loin, le phare Saint-David, érigé en 1879, est devenu un lieu célèbre grâce au film The Deep.

Nous joindre


Les champs marqués d'un astérisque (*) doivent être obligatoirement remplis.