Uu paquebot écologique

Uu paquebot écologique

Découvertes | Publié le 15 avril 2012

Depuis 2007, STX europe, un groupe international de construction navale possédant 15 chantiers navals dans six pays, travaille sur Eoseas, un projet de paquebot écologique. Leurs travaux de recherche s’inscrivent dans le cadre du programme Ecorizon, dont l’objectif est de trouver des solutions écologiques aux paquebots de plus en plus gros.

En maximisant le potentiel des énergies renouvelables et des nouvelles technologies en matière de propulsion et de valorisation des déchets, les concepteurs de l’Eoseas croient pouvoir réduire de moitié la facture énergétique des paquebots. Il s’agirait là d’une avancée majeure pour l’industrie des croisières, car le carburant représente le second poste de dépense des paquebots.

Le projet doit aussi permettre de réduire significativement les rejets de gaz à effet de serre. D’ici 2015, STX Europe estime que les rejets de dioxyde de carbone auront été réduits de 50%, les rejets d’oxyde d’azote de 80% et ceux d’oxyde de soufre de 95%.

Long d’un peu plus de 1 000 pieds, large de près de 200 pieds, totalisant 105 000 tonnes, devant embarquer quelque 3 300 passagers et 1 300 membres d’équipage, l’Eoseas rompt avec la forme traditionnelle des grands paquebots en présentant une coque centrale entourée de quatre grands flotteurs. La grande largeur du navire, deux fois plus que la moyenne des paquebots actuels, permet de loger des espaces pour les passagers sur les flotteurs dont une très large piscine, et de dégager ainsi le pont supérieur, encombré par les mâts. Le navire y gagne en outre en stabilité.

L’Eoseas est équipé de cinq mâts culminant à une hauteur impressionnante de quelque 330 pieds et supportant 12 440 m² de voiles. Avec des vents soutenus (minimum de 30 noeuds) il peut avancer uniquement sous voile, sans l’aide des moteurs.

Outre la propulsion révolutionnaire, l’Eoseas présente des caractéristiques innovantes dans sa construction, réalisée avec des matériaux recyclables, et dans la gestion de l’énergie : comme les plus récents gratte-ciel, le navire dispose d’une double peau et de panneaux solaires.

Autre innovation majeure, ce paquebot vert renferme une centrale de tri génération au gaz naturel liquéfié, avec système de stockage novateur, un système avancé de récupération de la chaleur, un système de traitement des eaux usées et un système de valorisation énergétique des déchets.

Les concepteurs sont confiants que l’Eoseas pourrait voguer sur les mers dans les prochaines années, bien qu’il devrait coûter 30% de plus à construire qu’un paquebot conventionnel.

Nous joindre


Les champs marqués d'un astérisque (*) doivent être obligatoirement remplis.