Mer levant

Mer levant

Découvertes | Publié le 23 mai 2011

Promenade à bord du Crystal Symphony, un six étoiles dont l'influence des propriétaires japonais se fait sentir à travers le navire.

Un nuage de fumée s’élève du centre du pont supérieur du Crystal Symphony, là où se trouve l’immense jacuzzi de forme rectangulaire. En quittant ce havre de relaxation, deux passagers d’origine asiatique revêtent un jukata, un kimono léger qui est disponible dans chaque cabine. À la librairie, une section est réservée à des ouvrages japonais, chinois et coréens. Au petit déjeuner, soupe miso et riz japonais côtoient oeufs et saucisses. Au repas du soir, deux des trois restaurants spécialisés du Crystal Symphony sont japonais : le Sushi Bar et le Silk Road dont le menu annonce une délicieuse évasion culinaire aux saveurs nippones. Des baguettes sont même disponibles au grill.

Voilà autant d’indices qui indiquent que la compagnie Crystal Cruises est une filiale de NYK, un conglomérat japonais possédant une flotte de quelque 800 navires marchands! Crystal Cruises exploite les deux plus grands navires de croisière classés six étoiles de toute l’industrie : le Crystal Symphony jaugeant 51 000 tonnes et le Crystal Serenity jaugeant 69 000 tonnes. Précisons que seule une quinzaine de navires de croisière obtiennent cette cote, la plus élevée, de six étoiles.

Lancé en 1995, rénové successivement en 2004, 2006 et 2009, le Crystal Symphony accueille pas plus de 940 passagers (soit la moitié moins que sur la plupart des navires de tonnage similaire) et les transporte en europe l’été, en Amérique du Nord l’automne, et dans les Caraïbes l’hiver. En 2010, les deux navires de Crystal Cruises auront été dans 174 ports situés dans 70 pays dans le cadre de croisières allant de 7 à 108 nuits. Tour du monde pour lequel il existe une tradition sympathique dans l’industrie des croisières : une plaque commémorative est remise par les autorités portuaires pour souligner l’arrivée d’un nouveau navire. Le Crystal Symphony possède une impressionnante collection d’une centaine de ces plaques réunies à l’avant du 12e pont du navire.

Confortablement assis dans d’élégants fauteuils en tissu vert tendre, nous découvrons le Golden Diamond dans le bar jouxtant le Crystal Plaza, un lumineux atrium circulaire qui resplendit sur deux étages au son permanent d’une cascade d’eau, et occasionnel d’un quatuor à cordes. Audacieuse combinaison de champagne, de gin, de campari, de jus de tangerine et de citron, ce cocktail a été créé par le grand mixologiste Tony Abou-Ganim afin de souligner avec éclat, en 2010, le 20e anniversaire de Crystal Cruises.

Des convives se dirigent vers le Vintage Room, un restaurant sis dans une salle intimiste dont le menu élaborépour un maximum de 12 privilégiés s’articule autour des vins plutôt que des aliments. Le sommelier du Crystal Symphony peut puiser dans l’une des caves à vin les plus garnies en mer. Celle-ci recèle en effet pas moins de 25 000 bouteilles regroupées en une sélection haut de gamme de 150 vins du monde entier, dont une vingtaine de crus extrêmement rares. Moyennant 210 $ par passager défilent trois heures durant sept vins prestigieux et huit plats gastronomiques qui se complètent les uns les autres.

Les autres passagers ne sont pas en reste, avec l’extraordinaire restaurant Prego dont les plats revisitent les grands classiques de la cuisine italienne sous l’impulsion du grand chef Piero selvaggio. Souvenirs mémorables : le potage aux champignons italiens et les raviolis au poulet. Les deux restaurants japonais sont tout aussi incontournables, avec des menus conçus par l’un des plus renommés chefs nippons, Nobu Matsuhisa. La trentaine de sushis et de sashimis sont d’une étonnante fraîcheur, le plat de homard tout autant exquis qu’original. Au dessert, nous regrettons juste la portion trop minuscule du trio de crème brûlée, à saveur de gingembre, de fruit de la passion et de mangue. L’ambiance dans les restaurants spécialisés du Crystal Symphony, regroupés à l’arrière du 6e pont du navire, est feutrée et romantique à souhait.

Les crédos de Crystal Cruises sont le service, l’espace, le choix et la qualité. C’est particulièrement vrai pour les plats servis à bord qui allient recettes originales, cuisson parfaite, goûts délicieux, présentations attrayantes et service impeccable. C’est vrai autant dans les restaurants spécialisés que les autres, comme le très sobre restaurant buffet Lido qui propose le midi 12 sortes de desserts! Ou le Trident Grill, qui offre notamment un hamburger au saumon et une divine salade chinoise que l’on déguste confortablement installés dans des fauteuils égayés de coussins orange dispersés sous un toit rétractable. Un petit creux dans la journée sera comblé en goûtant aux fromages et pâtisseries fines du Bistroqui profite de la luminosité de l’atrium attenant. Ou en savourant un thé servi avec classe dans le tranquille Palm Court, un lounge au charme vieillot situé à l’avant du 11e pont.

Un autre endroit original à bord du Crystal Symphony : le Lux, une discothèque aux dimensions certes restreintes, mais à l’atmosphère invitante grâce à un intense jeu d’éclairages oscillant entre le bleu et le mauve, avec des flash verts ou rouges qui épousent le rythme de la musique.

La croisière se déroule tout en quiétude à bord du Crystal Symphony. Les passagers peuvent participer à loisir à un programme d’activités fort élaboré allant des cours de clavier Yamaha aux cours de français Berlitz, à des sessions de familiarisation de l’art d’Odyssey Art at Sea aux leçons de golf Taylor Made en passant par des séminaires du Tai Chi Cultural Center ou par des conférences livrées par des diplomates, financiers et autres célébrités mondiales. Même extraordinaire variété du côté des excursions : vol à bord d’un Mig en russie, promenade en montgolfière en italie, safaris en Afrique du sud, démonstrations culinaires privées en Grèce.

Crystal Cruises est abonnée aux distinctions, ayant été élue depuis plus d’une décennie World’s Best Large Ship Cruise Line par les lecteurs de publications comme Travel + Leisure ou Condé Nast Traveler. La compagnie se plaît à comparer ses prestations à bord de ses deux navires à celles que l’on retrouve dans les plus grands hôtels, comme les Four Seasons ou les Ritz. On constate ainsi d’entrée de jeu que le personnel en salle se remémore prestement noms et préférences des passagers.

Aussi n’est-ce guère étonnant d’apprendre qu’entre le tiers et la moitié des passagers qui embarquent à bord de l’un ou l’autre navire de Crystal Cruises sont des habitués, souvent de longue date. Peu de compagnies de croisière peuvent se targuer d’avoir un si grand nombre de fidèles. Ainsi, un passager en était à sa 245e croisière avec Crystal Cruises lors de notre séjour à bord du Crystal Symphony. L’hôtesse a semblé interloquée, lorsque nous avons voulu vérifier notre bonne compréhension : 245e croisière ou 245e nuit ? « Croisière », nous a-t-elle répondu gentiment sur le ton de l’évidence.

Cet article fait suite à une invitation de Crystal Cruises à bord du Crystal Symphony. Pour plus d’informations, consultez votre conseiller en voyages et www.crystalcruises.com.

Nous joindre


Les champs marqués d'un astérisque (*) doivent être obligatoirement remplis.